Comment créer une ambiance propice au sommeil dans sa chambre ?

Dans la vie, il arrive que le simple fait de dormir s’avère très difficile. Maux de dos, douleurs à la nuque, coup de mou, toutes les nuits virent en cauchemars ! Les femmes enceintes et les travailleurs en sont les principales victimes.

Pour ne pas recourir aux somnifères et passe une bonne nuit de sommeil, voici quelques astuces pour créer une ambiance propice au sommeil dans sa chambre à coucher.

Literie : composition, support et orientation

 

Le lit constitue un facteur crucial de la qualité du sommeil. Tout d’abord, le matelas doit être à la fois mou, souple et assez étanche pour être adapté au poids et à la morphologie du dormeur. Il faut miser sur les caractéristiques, surtout sur l’épaisseur, la longueur et la plasticité. L’idéal serait d’investir sur le matelas « mémoire de forme » qui moule parfaitement le corps sans exercer aucune pression sur les zones d’appui. Cela permet d’éviter les maux dus à la dureté du lit : torticolis, lombalgies, etc. Un réveil en pleine forme sera garanti tous les matins.

L’oreiller doit aussi être confortable au coucher. Ceux rembourrés de manière excessive sont à éviter. En effet, plus il est rigide, plus il cause des tensions sur la nuque et tout le buste. Cela crée un effet perturbant : tourner chaque minute, ne pas arriver à fermer des yeux… Pour avoir des nuits sans trouble, l’oreiller en matière naturelle (plumes, duvets de canard…) est à privilégier. Quand même, il faut toujours veiller aux hypoallergéniques pour préserver la santé.

Mais ce n’est pas tout, si la nuit est censée apporter de l’énergie, les bruits peuvent en constituer un obstacle. Il faut vérifier le support s’il émet des crissements aux moindres mouvements, ce qui est souvent mauvais signe. Si tel est le cas, il serait temps de le remplacer pour un sommeil bien rempli. Sur internet, vous aurez un large choix répondant aux normes.

Désormais, pour favoriser l’ensemble, le lit doit être placé sur le côté du mur où se trouve la fenêtre. Cela évite d’être confronté directement au soleil au réveil.

Autres : peinture, lumière et humidité

Ces critères sont certes des éléments secondaires, mais ils sont tout de même importants. La couleur de la chambre idéale influe considérablement sur le l’humeur. Un ton neutre semble plus propice à l’endormissement. Le vert tendre crée une ambiance de repos, tandis que le bleu pâle oriente sur un sentiment de quiétude. La peinture vive peut devenir source d’irritation si l’occupant rencontre le stress à la longueur de la journée.

Une lumière appropriée peut aussi avoir un effet vertueux durant le sommeil. Normalement, l’obscurité totale suffit à s’endormir plus vite. Mais la présence d’une veilleuse est sollicitée pour un sentiment de sécurité. Opter pour un éclairage doux et tamisé pourrait aider à dormir profondément. Toutefois, la lueur bleue des appareils électroniques n’est pas du tout conseillée.

Par ailleurs, l’humidité de l’air compte beaucoup pour la détente de l’organisme. L’utilisation de diffuseurs en guise de rafraichissement est de bon augure. Il suffit d’essayer une atmosphère semblable à celle d’un centre de spa. L’émission d’une odeur camphrée est également recommandée pour se relaxer.

 

← L’isolation d’un garage : pour quelles raisons ?
Comment préparer un déménagement ? →