8 août 2018

La collocation : une fausse bonne idée ?

Par Olivia

La collocation garde une bonne image auprès des jeunes générations qui rêveraient toutes de pouvoir vivre avec leurs amis, en toute liberté. Si effectivement la collocation présente de nombreux avantages (notamment financier), elle expose également les colocataires à de nombreuses contraintes. Pour éviter d’avoir de mauvaises surprises il est donc important de comparer le pour et le contre et de prendre une décision après. Car s’installer en collocation implique tout de même de nombreuses responsabilités.

Le pour

Le premier gros point positif de la collocation réside dans les avantages financiers qu’elle implique. En effet, le coût d’une location d’appartement n’est pas proportionnel à sa taille, ou en tout cas cette proportionnalité n’est pas absolue. Cela signifie que le prix d’une location au mètre carré est plus important pour un petit logement que pour un plus grand. Ainsi, la collocation permet d’accéder à plus d’espace pour un tarif unitaire réduit. Les charges sont également partagées. Ces tendances sont les mêmes dans toute la France et dans une agence immobilière du 24.

Le deuxième point positif se trouve dans la sociabilisation qui se créera et dans le partage de connaissance qu’elle impliquera. Si le colocataire est étranger, cela peut même permettre d’apprendre une nouvelle langue !

Le contre

Certains des avantages de la collocation sont également ses faiblesses. En effet, vivre à plusieurs permet de se sociabiliser, mais cela expose également les personnes au conflit. Et celui-ci peut se créer dans de nombreuse situation de vie. C’est par exemple le cas avec la répartition des tâches ménagères, le choix des programmes, etc.

L’argent peut souvent être un problème. Les deux partis doivent verser une caution qui repose sur la confiance et sur le fait que toutes les personnes respectent l’appartement. Si l’une d’elles transgresse cette règle, cela peut créer là encore un conflit.