ordonnance électronique
7 février 2021

L’ordonnance électronique : c’est pour bientôt ?

Par Olivia

L’ordonnance électronique n’est pas une invention française, loin de là. De nombreux pays, notamment scandinaves, ont mis en place de mode de prescription de médicaments dès les années 90. Comme souvent la France est en retard dans ce domaine, mais l’idée semble également émerger dans l’hexagone. Que ce soit une pharmacie de La Bresse, ou d’ailleurs en France, les pharmaciens ne sont pas encore équipés et les patients pas encore avertis.

En quoi consiste l’ordonnance électronique ?

Par ordonnance électronique, vous pouvez comprendre « prescription numérique » ou « dématérialisée ». Pour l’instant, les différentes institutions françaises réfléchissent à l’utilisation d’un QR code pour faire fonctionner ce nouveau genre d’ordonnance.

Ainsi, lorsqu’un professionnel de santé vous prescrira des médicaments, il complétera directement une base de données sécurisée en ligne et vous remettra soit un papier sur lequel est imprimé un QR code, soit vous enverra directement celui-ci sur votre téléphone. Cette ordonnance se concentre plutôt sur le domaine de l’informatique. Il vous suffira ensuite de faire scanner ce fameux QR code par le pharmacien pour que celui-ci puisse visualiser la liste des médicaments qui doivent vous être prescrit. L’ordonnance sera ensuite archivée pour qu’elle ne puisse pas être utilisée à nouveau.

À quand une mise en place généralisée ?

Pour l’instant, en ce qui concerne l’ordonnance électronique, seuls des tests ont été implantés en France. Une première expérimentation a été menée en 2017 sur 6 mois. Trois départements ont été désignés pour cette expérimentation : la Saône-et-Loire, le Maine-et-Loire et le Val-de-Marne.

Pour l’heure, les résultats de ces tests n’ont pas été publiés. Cependant le système fonctionne très bien dans d’autres pays en Europe, il n’y a donc pas de raison qu’il ne fonctionne pas en France. À terme, ce système devra permettre d’autres possibilités que de simples prescriptions médicales. Tout le dossier médical pourra être numérisé et n’importe quel dispositif médical pourra avoir accès à la base de données.